Communiqué de presse – Défi parité!

Bilan du Défi parité : le début d’un changement de culture
13 politiques d’égalité entre les femmes et les hommes dans 4 régions ciblées au Québec

Québec, le 15 octobre 2020 – Au bout de trois ans de travail en partenariat, le Défi parité dévoile un bilan qui se veut le début d’un changement de culture au palier municipal au Québec. Au total, ce sont 13 politiques d’égalité entre les femmes et les hommes, et leurs plans d’action qui ont été adoptés dans 12 municipalités régionales de comté (MRC) et une ville de plus de 100 000 habitant.e.s dans 4 régions ciblées au Québec : la Capitale-Nationale, l’Estrie, la Montérégie et l’Outaouais.

Six partenaires pour le réaliser

Coordonné par le Groupe Femmes, Politique et Démocratie, rappelons que Défi parité est un projet interrégional de l’Assemblée des groupes de femmes d’interventions régionales (Outaouais), du Centre de femmes du Haut-Richelieu (Montérégie), de Promotion des Estriennes pour initier une nouvelle équité sociale (Estrie), et du Réseau femmes et politique municipale de la Capitale-Nationale (Capitale-Nationale). Relais- femmes figure également parmi les partenaires. Le projet est appuyé par la Fédération québécoise des municipalités et financé par le ministère des Femmes et de l’Égalité des genres Canada.

Une approche : l’analyse comparative selon les sexes et intersectionnelle (ACS+)

Tout au long du processus menant à l’adoption de politiques d’égalité entre les femmes et les hommes, l’approche préconisée fut celle de l’ACS+. Son inclusion au sein des réflexions et des prises de décision des élu.e.s a été un processus-clé dans la mise en œuvre de politiques d’égalité des MRC concernées, de la ville et de leurs plans d’action. Relais-femmes est l’organisme partenaire qui a été chargé de dispenser en amont des formations en ACS+ et d’accompagner les MRC et villes qui le souhaitaient. « Nous encourageons les élu.es et les fonctionnaires des différentes MRC à intégrer systématiquement l’analyse comparative selon les sexes et intersectionnelle (ACS+), car il s’agit d’un réel levier de transformation sociale pour combattre les inégalités sociales entre toutes les femmes et les hommes », d’affirmer Josiane Maheu, coordonnatrice de projets. »

La Capitale-Nationale

Dans la région de la Capitale-Nationale, ce sont 2 MRC qui ont adopté une politique d’égalité entre les femmes et les hommes dans le cadre du projet : la MRC de Charlevoix et celle de Côte-de-Beaupré. « Tout en identifiant des actions porteuses pour faire vivre l’égalité dans nos communautés, cette démarche permet de reconnaître l’importance d’une véritable culture de l’égalité dans toutes les sphères d’activités municipales. Comme source d’inspiration, il est à souhaiter que ces politiques permettront de repenser la participation citoyenne afin d’accroître l’implication et l’inclusion sociale dans nos municipalités », de dire Lise Pilote, coordonnatrice du Réseau femmes et politique municipale de la Capitale-Nationale et agente de liaison de la région dans le cadre du projet.

L’Estrie

Pour Solange Masson, alors directrice de l’organisme Promotion des Estriennes pour initier une nouvelle équité sociale (PÉPINES) et agente de liaison de la région pour le projet, « avec l’adoption récente de politiques d’égalité entre les femmes et les hommes dans 3 MRC de l’Estrie, soit la MRC de Memphrémagog, la MRC du Val-Saint- François et la MRC de Coaticook, nous avons ainsi voulu favoriser le déploiement d’actions concrètes et durables afin de faire progresser de manière tangible l’égalité entre les femmes et les hommes sur notre territoire. »

La Montérégie

En Montérégie, ce sont 4 MRC qui ont choisi d’aller de l’avant sur une base volontaire en adoptant des politiques en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes : la MRC de la Vallée-du-Richelieu, la MRC du Haut- Richelieu, la MRC de Marguerite D’Youville et la MRC des Jardins-de-Napierville. Pour Jacynthe Dubien, agente de liaison du Défi parité au Centre de femmes du Haut-Richelieu pour la région, « si la reproduction des inégalités se fait inconsciemment, le redressement vers l’égalité se fait consciemment. »

L’Outaouais

En Outaouais, 3 MRC et une ville de plus de 100 000 habitants ont adopté des politiques d’égalité entre les femmes et les hommes et leurs plans d’action : la MRC des Collines-de-l’Outaouais, la MRC de Papineau, la MRC de la Vallée-de-la-Gatineau ainsi que la Ville de Gatineau. « AGIR Outaouais travaille depuis de nombreuses années à encourager plus de femmes à briguer les suffrages au niveau municipal et nous restons convaincues que la meilleure façon d’y parvenir est de réaliser des changements systémiques au sein des conseils municipaux et de l’administration. Une des façons d’y parvenir est de généraliser les initiatives telles que le Défi parité à travers le Québec », de mentionner Hamida Melouane, directrice d’AGIR Outaouais et agente de liaison de la région dans le cadre du projet.

Un appui de la Fédération québécoise des municipalités (FQM)

« La FQM salue le projet Défi parité qui s’inscrit aisément parmi les autres initiatives qui se multiplient partout sur le territoire. Nous sommes heureux de constater l’engouement des municipalités et des MRC à adopter des politiques d’égalité et de parité, et nous encourageons vivement la valorisation de projets novateurs pour mettre en place des actions visant à favoriser la place des femmes dans nos instances municipales », d’affirmer Audrey Boisjoly, mairesse de Saint-Félix-de-Valois et présidente du Comité femmes et politique municipale de la FQM.

Rappelons que Jacques Demers, président de la FQM et préfet de la MRC de Memphrémagog, donnait le ton puisque celle-ci adoptait, dès janvier 2019, sa première Politique d’égalité, devenant ainsi la première MRC à emboîter le pas non seulement en Estrie, mais dans l’ensemble des MRC participantes de quatre régions au Québec.

Un appel à l’action aux autres MRC et municipalités

La coordonnatrice et idéatrice du projet, Gaëtane Corriveau, se réjouit du changement de culture amorcé : « Les résultats obtenus démontrent que des changements sont possibles lorsqu’il y a une réelle volonté d’égalité de fait entre les femmes et les hommes, et ce, pour une démocratie plus inclusive. Nous appelons à l’action immédiate l’ensemble des municipalités et des MRC du Québec », a-t-elle conclu.

Cartographie animée du bilan Défi parité : CLIQUEZ

Source : Groupe Femmes, Politique et Démocratie

AGIR Outaouais

Demande d’entrevue avec Isabelle Cousineau
Isabelle Cousineau, agente de projet et communications – Cell. : 819 -210-1797 / communications.agir@bellnet.ca

Un projet :

page3image3801760 page3image3801312 page3image1834528page3image3801984 page3image3802208 page3image3802432 page3image3802656 page3image7141728

Merci à notre partenaire financier

page3image3802880 page3image3803104