Centre d’aide et de lutte contre les agressions sexuelles de l’Outaouais

Logo CALAS

CALAS Outaouais
C.P. 1872, succursale B
Gatineau, Québec
J8X 3Z1

Téléphone : 819 771-1773
Sans frais : 1 866 757-7757
Télécopieur : 819 771-6233

Courriel : calas@bellnet.ca
Site Web : www.calas.ca
Page Facebook: https://www.facebook.com/CALAS-de-lOutaouais-115354821885275/

Depuis plus de 25 ans, le CALAS de l’Outaouais a pour mission d’aider les survivantes d’agression sexuelle, dont les adolescentes âgées de 12 ans et plus, de sensibiliser la population face à cette problématique et de lutter pour obtenir des changements sociaux.

Définitions

L’agression à caractère sexuel est un acte de domination, d’humiliation, d’abus de pouvoir, de violence principalement commis envers les femmes et les enfants. Agresser sexuellement, c’est imposer des attitudes, des paroles, des gestes à connotation sexuelle contre la volonté de la personne en utilisant l’intimidation, la menace, le chantage, la violence verbale, physique et psychologique.

Les 5 grandes formes d’agression sexuelle

Le viol est une relation sexuelle imposée où il y a pénétration du pénis dans le vagin. Trop limitatif, le mot viol a été remplacé par agression sexuelle dans la loi.

L’inceste est un geste à caractère sexuel, pouvant aller jusqu’à une relation sexuelle complète, imposé à un enfant par un adulte de sa famille, souvent en position d’autorité. Le lien de sang n’est pas obligatoire pour parler d’inceste.

Est du harcèlement sexuel toute parole ou comportement non désirés à connotation sexuelle venant généralement d’une personne qui a du pouvoir ou de l’autorité sur la victime (ex : employeur, professeur).

L’exhibitionnisme nous confronte à une personne qui nous montre ses organes sexuels sans notre consentement.

Le voyeurisme est lorsqu’une personne en regarde une autre se déshabiller sans son consentement.

Quelques mythes et préjugés

Les agressions sexuelles sont surtout commises le soir, dans les rues sombres ou les parcs.
C’est faux : la majorité des agressions sexuelles surviennent au domicile de l’agresseur ou à celui de l’agressée.

La plupart des agressions sexuelles sont commises par des inconnus.
C’est faux : 85% des agressions sexuelles sont perpétrées par des connaissances.

Les femmes mentent lorsqu’elles disent avoir subi une agression sexuelle.
En fait, seulement 2% des déclarations d’agression sexuelle sont fausses, ce qui correspond au même pourcentage de fausses déclarations retrouvées dans tous les autres formes de crimes.

Statistiques tirées de « Les agressions sexuelles: stop. Des actions réalistes et réalisables », Gouvernement du Québec, 1995